Hauptbereich
14.04.2021

Étude réalisée par ForgeRock et SwissSign Group : 56 % des décideurs informatiques suisses interrogés chercheront une alternative à l'identification digitale.

Étude réalisée par ForgeRock et SwissSign Group : 56 % des décideurs informatiques suisses interrogés chercheront une alternative à l'identification digitale.
 

  • La grande majorité des personnes interrogées (65 %) utilisent encore dans leur entreprise des procédures de connexion basées sur un nom d'utilisateur et un mot de passe.
  • Au cours des 24 prochains mois, plus d'un tiers (35 %) prévoient de moderniser les procédures de connexion qu'ils utilisent.

 

Dans le sillage du rejet de la loi fédérale sur les services d'identification digitale (E-ID) le 7 mars 2021, ForgeRock, principal fournisseur de plateformes pour la gestion d’identités digitales, et SwissSign Group AG, spécialiste de la sécurité pour les certificats et les services d'identité, ainsi que l'institut d'études de marché YouGov, ont interrogé les décideurs informatiques en Suisse sur leurs plans futurs dans le domaine de l'authentification et de l'identification digitale.

Une offre large et diversifiée pour l'avenir
Un peu moins de la moitié (48 %) des décideurs informatiques interrogés ont déclaré qu'ils n'attendraient pas la mise en place d'une identité digitale nationale dans le cadre d'un projet de digitalisation de leur entreprise. Malgré cela, seul un peu moins d'un quart (24%) pense que la décision négative du référendum affectera les plans actuels de leur entreprise dans le domaine de la digitalisation. "SwissID n'est pas concernée par ce référendum : elle restera en place en tant que moyen d'identification digitale sécurisé et sera continuellement développée afin que nous puissions offrir en permanence à nos clients une gamme de services plus large et diversifiée. En particulier, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour étendre régulièrement le réseau des fournisseurs de services en ligne. L'enquête nous encourage dans nos activités, car environ 56 pour cent des décideurs informatique pour lesquels la décision a un impact sur leur planification cherchent maintenant une alternative à l'E-ID ; avec SwissID, nous offrons une solution simple, sûre et pratique", note Markus Naef, CEO du groupe SwissSign.

Des procédures d'authentification et de connexion obsolètes encore très répandues
L'étude a également examiné les procédures d'authentification et de connexion utilisées pour les clients et les partenaires dans les entreprises suisses. Elle montre que la majorité des décideurs informatiques interrogés (65 %) utilisent encore une combinaison nom d'utilisateur et mot de passe comme procédures d'authentification et de connexion dans leur entreprise. Même dans les grandes entreprises de 500 employés ou plus, 74 % des personnes interrogées ont déclaré que cette méthode dépassée était encore utilisée.

Seuls 38 % utilisent l'authentification multifactorielle, selon l'enquête. Un peu moins d'un quart (23 %) utilisent Touch ID, 22 % utilisent une authentification sans mot de passe via un appareil et 20 % utilisent Face ID. "Saisir constamment des noms d'utilisateur et des mots de passe est ennuyeux, mais jusqu'à récemment, c'était le seul moyen de s'identifier dans le monde digital. Aujourd'hui, les utilisateurs veulent avant tout un système bien coordonné entre protection des données et expérience utilisateur. Notre expérience montre que les clients partagent volontairement leurs données si le processus est transparent et s'il existe une raison valable pour le client", déclare Adrian Humbel, directeur Suisse & Autriche chez ForgeRock.

Modernisation et consolidation
De nombreuses entreprises semblent avoir pris conscience de la tendance à délaisser les noms d'utilisateur et les mots de passe : Dans les 24 prochains mois, plus d'un tiers (35 %) des personnes interrogées prévoient de moderniser les procédures de connexion qu'elles utilisent. En particulier dans les grandes entreprises de plus de 250 employés, une majorité (52 %) a l'intention de moderniser ses procédures actuelles. Un quart (25 %) des décideurs informatiques prévoient également une consolidation, c'est-à-dire la fusion de plusieurs solutions d'authentification. Là aussi, les grandes entreprises (plus de 250 employés) ont un besoin plus important, selon l'enquête.

A propos de l'enquête
Les données utilisées sont basées sur une enquête en ligne réalisée par YouGov Deutschland GmbH, pour le compte de ForgeRock et SwissSign Group, à laquelle 308 décideurs informatique en Suisse ont participé entre le 12 mars 2021 et le 23 mars 2021.